Atlas des mouvements de terrain de la vallée du Loir

publié le 26 novembre 2014 (modifié le 2 décembre 2014)

L’étude réalisée par le Cerema a permis de mettre en évidence 8800 cavités sur 45 communes du Loir-et-Cher (41)


La succession des effondrements de cavités et éboulements de falaises a amené la DDT de Loir-et-Cher à solliciter le CEREMA, pour établir les arguments scientifiques permettant d’orienter la politique de prévention des risques mouvements de terrain dans le bassin de risque de la vallée du Loir (41).
La zone étudiée comprend 45 communes situées en bordure du Loir. Elle est située au nord-ouest du département de Loir-et-Cher (41).
Après l’étude des données bibliographiques (archives départementales, CEREMA, etc.), chaque commune a fait l’objet d’une visite de terrain détaillée par deux géologues du laboratoire régional de Blois (Cerema – direction territoriale Normandie-Centre). Une cartographie de l’aléa à une échelle fine a pu être mise en place en tenant compte des observations des élus concernés tout au long de la réalisation.

En chiffres :
  • 8800 cavités
  • 424 événements recensés (effondrements de cavités ou éboulements du coteau)
  • 45 communes concernées
  • 5 niveaux d’exposition à l’aléa mouvement de terrain qui ont fait l’objet de propositions de suite à donner (porter à connaissance sur la base de fiches communales réalisées lors de l’étude, réalisation de PPR, Information préventive, etc.)

A cet endroit, le Loir a constitué une vallée qui entaille le plateau carbonaté (crayeux) de Beauce. Les escarpements rocheux créés sont sujets à des déstabilisations régulières, soit par leur éboulement propre, soit par le glissement des formations meubles sus-jacentes, soit par l’effondrement des nombreuses cavités creusées par l’homme dans la région.
Contact : Cerema – direction territoriale Normandie-Centre
Laboratoire régional de Blois - Groupe Environnement et risques
David Mathon
mél : LRB.DTerNC@cerema.fr