Etude du rabattement multimodal autour des gares - cas de la gare de Rouen (PCI 7 MOD²)

publié le 30 novembre 2011

Cette étude, confiée par le SETRA, est réalisée dans le cadre du Pôle de Compétences et d’Innovation (PCI) intitulé Méthodes Outils et Démarches pour la modélisation et l’Organisation des Déplacements (lien vers la page du PCI).

Cette étude a pour but de tirer les enseignements d’une enquête réalisée auprès de près de 12000 usagers de la gare de Rouen en 2007, sur demande du Syndicat Mixte du SCoT de l’agglomération rouennaise, et notamment sur les critères déterminant le choix modal de rabattement vers la gare. Il s’agit donc de définir ce qui incite un usager se rendant en gare à utiliser la marche à pied, la voiture de façon individuelle ou en covoiturage, les transports collectifs voire même le vélo, aussi bien pour les déplacements courte que longue distance.

Ces variables de choix modal peuvent être liées au déplacement en lui-même (au jour et à l’heure, au motif ou à la fréquence de venue de gare), aux caractéristiques de la personne qui le réalise (l’âge, la catégorie socioprofessionnelle, la capacité à utiliser un mode de transport donné), mais également aux caractéristiques de son lieu de résidence (distance à la gare, existence d’une offre de transport alternative à la VP en particulier d’une desserte en TC performante).

Les variables permettront ensuite d’alimenter le modèle de choix modal sur l’agglomération rouennaise mis en place au CETE Normandie-Centre.

Equipe d’étude CETE : Hélène Regnouard (DADT groupe TPM) et Hervé Dussart (DITM groupe MOD).