Prise en compte des enjeux climatiques dans la prospective territoriale

publié le 30 novembre 2011

Les villes apparaissent comme les principaux territoires où se concentrent les sources d’émissions de gaz à effet de serre (GES) et notamment en lien avec les déplacements. Elles sont donc au coeur de la problématique du paquet « énergie-climat » européen à l’horizon 2020 et de l’objectif de division par 4 de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, et du plan national d’adaptation au changement climatique découlant de la stratégie nationale d’adaptation au changement climatique.

Ces problématiques à horizon 10 ou 40 ans sont de plus en plus intégrées dans les exercices de prospective territoriale lancés en régions. Le CERTU a donc engagé en 2011 un programme d’études visant in fine les collectivités locales qui souhaitent lancer de telles démarches. Il s’agit de proposer un cadre méthodologique permettant de penser le volet transport de leurs documents de prospective en tenant compte des enjeux climatiques.
La méthode retenue se base sur l’étude de documents de prospective territoriale intégrant la mobilité déjà réalisés, et sur les enseignements que l’on peut en tirer en terme de prise de compte de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique.

L’étude se décomposera en trois phases consécutives :
- phase 1 : analyse de cinq documents de prospective territoriale appliqués à cinq territoires distincts
- phase 2 : analyse de la prise en compte de ces exercices de prospective dans des documents de planification « énergie-climat » : SRCAE et PCET établis sur les différents territoires
- phase 3 : analyse de la prise en compte des mêmes exercices de prospective dans des documents de planification « déplacements-urbanisme » : SCoT, PDU et SRADDT

Le CETE Normandie-Centre ainsi que le CETE de Lyon et le Laboratoire d’Économie des Transports (LET) sont associés à ce programme d’études qui s’étendra sur les années 2011-2012.

Pilote CETE NC : Hélène Regnouard (DADT groupe TPM)