Expédition géophysique sur le volcan Etna

publié le 30 janvier 2016 (modifié le 28 avril 2016)

Une cartographie des zones hydrothermales à l’intérieur du volcan a été obtenue à très haute résolution (40 m), sur une grande profondeur (900 m) et sur une distance de 6,4 km. L’installation du dispositif de mesure s’est effectuée entre 2500 et 3300 mètres d’altitude et a nécessité une vingtaine de personnes pendant près de 3 semaines. Cette étude ouvre des potentialités importantes pour comprendre le risque volcanologique et imager les systèmes géothermaux.

L'Etna ©Anthony Finizola – 2015
L’Etna ©Anthony Finizola – 2015
Installation du câble électrique de mesure sur le flanc sud de l’Etna

Cette expérimentation, dont le Cerema est leader avec l’Institut de Physique du Globe de Paris/Université de La Réunion et l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV) de Rome est la première jamais réalisée sur un volcan. Celle-ci est financée par le projet européen « MEDSUV » (MEDiterranean SUpersites Volcanoes) et le projet de recherche interne Cerema "Hydrogéo".

L’expédition a fait l’objet d’un reportage sur la chaîne italienne RAI :

TGR_-_TG_Sicilia_Edizione_delle_19


















Pour en savoir plus, vous pouvez contacter l’équipe de recherche (Yannick Fargier à Blois, Cyrille Fauchard et Raphaël Antoine à Rouen) du laboratoire de Blois à : LRB.DTerNC@cerema.fr ou de Rouen à l’adresse suivante : LRR.DTerNC@cerema.fr